[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

Maca, la maca bio antioxydant naturel puissant les bienfaits du maca pour la ménopause, pour les sportifs, la maca stimulant et tonifiant général, stimulation de la libido, du système immunitaire, la maca information sur la plante du Pérou.

Noms communs : maca, ginseng péruvien.
Nom latin : Lepidium meyenii.
De la famille : famille des brassicacées ou crucifères.
Nom anglais : maca, peruvian ginseng.
Propriétés thérapeutiques : La maca séché peut traiter et soulager une foule de maux d’après la médecine traditionnelle péruvienne tels que les troubles de la sexualité et de la fertilité masculin, affaiblissement du système immunitaire, les anémies, la tuberculose, les troubles menstruels, les symptômes de la ménopause, la constipation, les douleurs articulaires, les dépressions, etc.

Compléments alimentaires la Maca du pérou

Compléments alimentaires la Maca du pérou

La maca est un complément alimentaire 100% végétal et naturel qui agit comme un adaptogène (une plante dont les effets principaux permettent à l’organisme de lutter contre les effets néfastes du stress). Elle a une action sur les besoins spécifiques du corps en fonction de l’âge et du sexe de la personne, elle réapprovisionne en quelque sorte les besoins en énergie de notre corps. C’est un super aliment anti-stress, nutritif, fortifiant et un grand régulateur hormonal.

Ce tubercule est surtout connu sous le nom de ginseng péruvien ou viagra péruvien. C’est une alternative naturelle du « Viagra ». Cette plante stimule la libido, elle permet de lutter contre la stérilité masculine en améliorant la qualité du sperme. La maca n’a aucun effet secondaire connu. Elle favorise la fertilité autant chez l’homme que chez la femme, traite aussi les dysfonctions sexuelles, elle stimule le système immunitaire tout en tonifiant l’organisme.

La maca atténue certains symptômes d’ordre psychologique qui sont associés à la ménopause, notamment l’anxiété, les sautes d’humeurs, les bouffés de chaleurs, la sécheresse vaginale, les dysfonctions sexuelles et la dépression, les insomnies, les palpitations, incontinence urinaire, prise de poids, chute de cheveux et cheveux terne, fatigue, douleurs musculaires, manque de souplesse, etc.

La maca est bénéfique aussi aux travailleurs, aux sportifs, aux intellectuels (mémoire et manque de concentration et d’organisation) ainsi qu’aux étudiants en période d’examens.
Principaux constituants : Cette tubercule contient des acides aminés, des hydrates de carbone, des protéines, des fibres, des oligo-éléments (magnésium, potassium, fer, sodium, manganèse, cuivre, étain, zinc), des vitamines C, D, E, P et B (B1, B2) et des minéraux en quantités importantes, mais aussi des dérivés d’acides gras spécifique (macamides et macaènes) qui sont associés aux propriétés pharmacologiques de la maca.
Utilisation traditionnelle : Au Pérou la maca était d’abord cultivé pour sa valeur nutritionnelle. On le consommait frais, comme la patate douce, mais on le séchait également dans le but de le conserver. Ce tubercule est transformé de plusieurs façons : crue, cuit ou séché. Les tubercules séchés étaient réduits en une poudre qui pouvait se conserver durant des années. Elle était consommée sous forme de gruau, de biscuits, de galettes ou de crèmes sucrées, de gâteaux, de chips, et de boissons ou échangée contre des denrées provenant d’autres régions, comme le maïs qu’on ne peut cultiver à cette altitude. De nos jours encore, les Péruviens des hauts plateaux consomment en moyenne 500 g de maca par jour.
Origine : Des fouilles archéologiques ont mis à jour des traces de culture de la maca datant de plus de 3 800 ans, donc bien avant la civilisation Incas. Cette culture as pris de l’essor pendant la conquête Espagnole et s’étendit de l’Equateur jusqu’au nord de l’Argentine. Il y eu un abandon progressif dans les années 1960 et 1970, dû au développement de l’agriculture industrielle qui frôla l’extinction de la plante. Mais les autorités Péruviennes relancèrent la production de la maca. De nos jours vus l’intérêt porté par l’Europe et l’Amérique du nord sur cette plante, cela permet le rétablissement des surfaces de cultures de façon accrues.

C’est une plante persistante et résistante qui ne pousse que dans les Andes péruviennes à une altitude comprise entre 3 000 et 4 500 m, cultivé depuis plusieurs milliers d’années. Très peu de plantes parviennent à survivre dans des conditions climatiques extrêmes, brûlés par le soleil, glacés par les gelés et balayés par des vents violents qui agissent sur ces hauts plateaux. . De cette grosse racine trapue, charnue, naît un tubercule fait de rosette de feuilles découpées, étroitement appliquées sur le sol. Elle est apparentée au radis, navets et au cresson de jardin (crucifères).
Précaution : Attention :
La maca est un complément alimentaire réservé aux adultes. Ne convient pas à des jeunes enfants.
Utiliser pour : Troubles de la sexualité, la fertilité masculine, affaiblissement du système immunitaire, les anémies, la tuberculose, les troubles menstruels, les symptômes de la ménopause, la constipation, les douleurs articulaires, les dépressions, stress, nutritif, fortifiant, régulateur hormonal, stimule la libido, contre la stérilité masculine en améliorant la qualité du sperme, les dysfonctions sexuelles, elle stimule le système immunitaire tout en tonifiant l’organisme, ménopause, l’anxiété, les sautes d’humeurs, les bouffés de chaleurs, la sécheresse vaginale, les dysfonctions sexuelles et la dépression, les insomnies, les palpitations, incontinence urinaire, prise de poids, chute de cheveux et cheveux terne, fatigue, douleurs musculaires, manque de souplesse, aux travailleurs, aux sportifs, aux intellectuels (mémoire et manque de concentration et d’organisation) ainsi qu’aux étudiants en période d’examens.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*